jeudi 22 novembre 2007

"je veut" VS "j'ai envie"

/*
Je remarque de plus en plus que les bons bloggers, n'écrivent pas forcément des posts très longs ni de très bonne qualité, mais plutot pertinents et/ou avec une valeur ajoutée, mais avec une fréquence soutenue et régulière.

Je vais donc je vais me mettre à blogger un peu plus de d'habitude. Aussi, maintenant que je sais qu'il y a plus qu'un seul lecteur sur mon blog, je peut commencer à vous vouvoyer.
*/

Par curiosité, j'ai fait un google fight entre ces deux termes : "je veut", et "j'ai envie". "J'ai envie" est le Grand vainqueur, avec deux fois plus de résultats. Et si l'on regarde les résultats pour "je veut", une bonne partie sont des "j'ai envie" formulé différement, tandis que l'inverse n'est pas vrai.

Les envies auraient-elles le dessus sur notre volonté? (je suis tenté de dire que cela ne m'étonnerai pas dans notre société matérialiste où il est devenu si facile d'obtenir ce dont on a "envie"). Pour moi, google est un indicateur suffisamment révélateur qui permet de lancer le sujet.

Et vous, avez vous une volonté forte? Que voulez vous (maintenant, dans un mois, dans la vie?) ? Et non pas : De quoi avez vous envie. Saisissez bien la nuance avant de répondre. Moi, j'ai eu du mal à trouver quelque chose que "voulais" vraiment. Et lorsque j'en trouve, ce sont des choses que l'on ne partage pas avec les autres (de l'ordre du personnel).


Voilà, c'était la minute "développement personnel".

2 commentaires:

moufid a dit…

Et bien dis donc, c'est en fanfare que tu reprends ton blog. Pour le vouvoiement, entre nous, tu sais bien que c'est dépassé lol. Pour ma part, le "j'ai envie" traduit plus une volonté consensuelle (en fonction de mes moyens, de l'énergie dont je dispose) pour arriver à quelque chose qui ne m'est pas impossible d'atteindre. Mon je veux, pour ma part, traduit plus (à certains égards une faiblesse). Le je veux me parait trop autoritaire, trop radical, et parfois embaumé de douce illusion: se donner parfois de faux espoirs. Cela ne rejoint donc pas ton affirmation : mes j'ai envie sont des je veux cachés mais des je veux pragmatiques.
Et pour ce que je veux..cela reste "de l'ordre du personnel"
PS:
je sais que ça fait un peu plus d'un an qu'on est sorti de l'école mais ton orthographe en dis long sur ton concept de l'école buissonière lol

mamelouk a dit…

En effet, après réflexion, je verrai le "j'ai envie" comme étant égal à "la volonté + la motivation", la motivation pouvant etre négative, si le ça s'en mele (et il se mele toujours de tout). Je ne suis pas d'accord donc sur le fait que le "j'ai envie" est un "je veut caché". Pour moi le premier représente en plus grosse partie le désir, tandis que le premier représente seulement la volonté.

A chaque fois que tu pense "j'ai envie" remplace le par un "je veut", tu va voir la différence que ca fait, surtout pour les choses que tu n'as pas "envie" de faire.

Par contre, le "je veut" pour moi désigne toujours la volonté. La volonté est présente seulement s'il y a des objectifs, des valeurs. C'est pour cela que tu parles de faux espoirs, les objectifs et les reves c'est fortement lié... pourtant je vois pas pourquoi on s'autorisait de ne pas avoir d'illusions, de reves. "L'espoir fait vivre" dit le dicton populaire.

Le "je veut" est autoritaire en effet, et pourquoi ne devrait il pas l'etre ? Est ce que l'on doit se laisser porter par le courant, sans affirmer ce que l'on veut ?


ps: j'ai jamais su conjuguer les verbes irréguliers ("je veut" ou "je veux" ou "je veus" ou "je veu" ?) ni l'auxiliaire du verbe avoir, si c'est à ca que tu fais référence ^^